L'actualité
L'actualité
Le directeur exécutif d'AFROCOM, Stanislav Mezentsev, a effectué une visite de travail en Éthiopie : des observations intéressantes pour la Russie et le commerce intérieur
Afin de préparer la prochaine mission d'affaires et l'ouverture du centre de soutien aux entreprises russes à Addis-Abeba, du 5 au 10 janvier, le directeur exécutif d'AFROCOM, Stanislav Mezentsev, s'est rendu en Éthiopie

Au cours de sa visite à Addis-Abeba, M. Mezentsev a eu un certain nombre de réunions avec des fonctionnaires et des hommes d'affaires éthiopiens, notamment avec le directeur de EIC, des hauts fonctionnaires de la chambre de commerce et d'industrie éthiopienne, ainsi que des représentants de diverses associations commerciales éthiopiennes (par exemple, des producteurs de café et de thé). Un certain nombre de réunions de travail ont eu lieu avec des responsables éthiopiens chargés du développement de la coopération entre l'Éthiopie et la Russie.

Les réunions ont abouti à la confirmation de l'accord sur l'organisation d'une mission commerciale d'hommes d'affaires russes à Addis-Abeba fin février. Des représentants du gouvernement et des entreprises éthiopiennes ont également exprimé leur vif intérêt pour le renforcement des relations avec la Russie.

La visite du directeur exécutif de l'AFROCOM a mis en évidence une occasion historique unique de redéfinir les relations avec l'Éthiopie, avec laquelle la Russie a toujours été étroitement liée sur le plan économique, culturel et spirituel. Les relations solides et amicales entre la Russie et l'Éthiopie se sont toujours distinguées dans la ligne d'interaction entre la Russie et l'Afrique.

L'Éthiopie attend de la Russie, qui est l'un de ses principaux partenaires stratégiques, qu'elle intensifie sa coopération économique, politique et culturelle. En plus des systèmes de soutien aux entreprises déjà existants en Éthiopie, le pays africain est prêt à offrir les conditions d'investissement les plus favorables aux petites et moyennes entreprises russes régionales qui sont prêtes à localiser leur production sur le territoire éthiopien.

Le marché éthiopien est particulièrement prometteur pour les technologies russes avancées en matière de fintech, de médecine et d'éducation. En termes de formation du personnel, les relations russo-éthiopiennes sont cimentées depuis longtemps et de manière fiable par le projet d'expédition de l'Académie des sciences, qui fonctionne depuis des décennies.

Le directeur exécutif d'AFROCOM, Stanislav Mezentsev, a également été un témoin personnel des actions publiques de masse organisées le 7 janvier à Addis-Abeba contre l'ingérence étrangère dans les affaires intérieures de l'Éthiopie et pour soutenir le gouvernement et le Premier ministre Abiy Ahmed dans la restauration de l'ordre constitutionnel et de l'intégrité territoriale du pays. Actuellement, la situation du conflit armé contre le Front de libération du peuple du Tigré (TPLF) s'est stabilisée. La phase militaire du conflit est terminée et la crise devrait prendre fin.

L'un des résultats du conflit interne a été une redistribution des sphères d'influence dans l'économie éthiopienne, un pays de plus de 115 millions d'habitants. Avec l'impact des facteurs politiques des sanctions étrangères et le retrait du pays africain du programme AGOA, qui offrait aux producteurs locaux un accès en franchise de droits au marché américain, l'Éthiopie est devenue un marché attrayant pour les nouveaux investissements étrangers. La Chine, la Turquie, l'Inde et d'autres pays s'emploient déjà activement à exploiter ces possibilités. Une mission d'affaires de l'AFROCOM prévue pour la fin du mois de février permettra aux participants de se familiariser avec ces possibilités de manière aussi détaillée que possible.
Autre actualité populaire