L'actualité
L'actualité
Le financement de la fintech en Afrique atteint un niveau record : Flutterwave est devenue la startup la plus chère du continent
La société fintech nigériane Flutterwave a été désignée cette semaine comme la startup la plus chère d'Afrique, avec une évaluation de 3 milliards de dollars, grâce à un nouveau cycle de financement de série D de 250 millions de dollars.

Flutterwave développe une plateforme qui permet les transactions transfrontalières via une API unique. En cinq ans, la société a traité 200 millions de transactions d'une valeur de plus de 16 milliards de dollars dans 34 pays d'Afrique.

En 2021, l'entreprise a lancé un certain nombre de nouveaux produits, dont Flutterwave Market, une plateforme de commerce en ligne, et Send, un service de transfert d'argent qui permet aux clients d'envoyer de l'argent de manière transparente à des destinataires en Afrique et ailleurs.

La nouvelle n'était pas seulement à la lumière des perspectives de l'entreprise, mais aussi à l'échelle du continent, notamment dans le contexte de la croissance globale du financement des start-ups fintech africaines.

En 2021, les start-ups fintech ont reçu 2,9 milliards de dollars de financement - 62 % du total des investissements des startups en Afrique, soit le double des 31 % enregistrés en 2020. Sur les cinq licornes (start-ups évaluées à 1 milliard de dollars ou plus) qui émergeront en 2021, quatre représentent la fintech : Flutterwave, OPay, Wave et Chipper Cash.

Les paiements constituant toujours un défi pour les entreprises et les particuliers en Afrique, la fintech devrait conserver longtemps sa place de destination d'investissement privilégiée pour les start-ups africaines.


Autre actualité populaire