L'actualité
L'actualité
La Russie envisage de recourir au troc pour ses échanges avec le Maroc
La Russie et le Maroc peuvent minimiser l'impact des sanctions occidentales contre Moscou sur leurs échanges commerciaux en recourant au troc et en utilisant des devises autres que le dollar et l'euro, a déclaré Valerian Shuvaev, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la Fédération de Russie au Maroc.

Il n'a pas exclu que les échanges entre les pays puissent rencontrer des difficultés de paiement en raison de l'exclusion de plusieurs banques russes du système de transactions financières SWIFT. Il a toutefois souligné que cette mesure a touché "moins de dix des 300 banques du système bancaire russe".

Selon l'ambassadeur, les exportations marocaines vers la Russie connaissent une tendance positive, puisqu'en 2021 elles ont augmenté de 10,8% par rapport à 2020, pour atteindre 435 millions de dollars. Elle est principalement représentée par les produits alimentaires et les matières premières agricoles (46,7%), les textiles et les chaussures (33,8%), les machines, équipements et véhicules (15,3%).

Le Maroc importe de Russie principalement des produits minéraux (61,8%), des produits de l'industrie chimique et du caoutchouc (27,2%), des métaux et leurs dérivés (5,5%), des produits alimentaires et des matières premières agricoles (3,4%).

L'ambassadeur a également noté que les exportations russes vers le Maroc connaissent une croissance record, avec une augmentation de 58,5 % en glissement annuel pour atteindre plus de 1,2 milliard de dollars à la fin de 2021, ce qui, selon Shuvaev, est le meilleur parmi tous les pays africains.

Source
Autre actualité populaire