L'actualité
L'actualité
Le Kenya, hub des véhicules électriques en Afrique
Travaillant à la transformation des transports publics, des voitures, des motos et des taxis, de nombreuses startups ont ouvert des bureaux au Kenya, cherchant à capitaliser sur la position du Kenya comme l'un des leaders mondiaux en matière de sources d'énergie renouvelables, de sa large adoption de la technologie et de la politique mise en place par le gouvernement pour que les véhicules électriques soient adoptés puis distribués dans tout le pays.

Le Kenya est un pionnier en matière d'énergie renouvelable. Avec 92,3 % de l'électricité produite localement en 2020 provenant de l'hydroélectricité, de l'éolien et de la géothermie, ce chiffre représente trois fois la contribution des énergies renouvelables à la production d'électricité mondiale.

BasiGo, Opibus, Kiri, Nopea Ride, EVM Africa, Caetano et Agilitee Africa font partie des entreprises qui militent pour l'adoption massive de véhicules électriques au Kenya. À l'heure actuelle, seulement environ 350 des 2,2 millions de voitures du pays sont des véhicules électriques, mais le Kenya veut augmenter ce nombre.

En 2019, le Kenya a réduit les droits d'importation pour les voitures entièrement électriques. En 2020, le pays a publié une stratégie visant à introduire des voitures électriques tout en réduisant le montant qu'il dépense pour importer du pétrole et nettoyer l'environnement.

La compagnie d'électricité du pays, Kenya Power, prévoit de construire des bornes de recharge à travers le pays et de faire pression pour obtenir de nouvelles réductions de taxes sur les importations de voitures électriques.

Les autorités kenyanes ont récemment annoncé que seules les voitures électriques et hybrides seront utilisées pour le système de transport rapide par bus qui sera lancé dans la capitale du Kenya, Nairobi, en juin 2022.

BasiGo a déjà fait venir au Kenya deux bus électriques de 25 places du constructeur chinois BYD, lesquels bus subissent actuellement des tests de performance et de fiabilité à Nairobi. Un projet pilote permettra de tester les capacités des bus et ce test est censé commencer le mois prochain à Nairobi. La société a également ouvert une borne de recharge pour les bus électriques dans la ville.

Source
Autre actualité populaire