L'actualité
L'actualité
MyOffice, l'équivalent russe de Microsoft Office, à la conquête de l'Afrique
L'écosystème MyOffice de la société russe New Cloud Technologies propose un ensemble de logiciels capables de concurrencer Office 365 de Microsoft.

Les principaux clients de l'entreprise sont les gouvernements et les entreprises quasi gouvernementales. La société a déjà conclu des accords avec le Burundi, Djibouti, le Cameroun, la Guinée et d'autres pays africains. L'entreprise prévoit également de commencer à vendre sur 10 marchés nationaux en Afrique au cours de l'année 2022.

"Il n'y a pas de concurrents car, à part le vol de Microsoft, il n'y a rien sur le marché. En fait, il y a du matériel chinois en Afrique, mais les Chinois ne vendent pas de logiciels pour ce matériel, donc il s'avère que nous vendons des logiciels russes pour du matériel chinois. Cela me semble une interaction très profitable", a déclaré Dmitry Komissarov, PDG de MyOffice.

Le ministre camerounais de l'éducation de base a déclaré précédemment que son gouvernement avait choisi MyOffice parce que le logiciel ne nécessite pas l'envoi de données vers des serveurs d'entreprise à l'étranger. En outre, MyOffice est beaucoup moins cher que son homologue de Microsoft.

L'expansion de l'entreprise est également facilitée par la localisation des interfaces dans les langues africaines. C'est ce qu'a déclaré Pavel Maksimenko, l'un des fondateurs d'Independence.Digital, qui promeut l'exportation de logiciels russes vers les marchés étrangers :

"Nous avons discuté pendant six mois avec l'administration présidentielle burundaise de la vente de 1 000 licences du pack bureautique MyOffice traduit en français. Le Burundi compte 11 millions d'habitants et le français est la langue officielle. Mais en creusant un peu plus la diversité linguistique du pays, nous avons été surpris de découvrir que le français n'est parlé que par 800 000 personnes, alors que la langue locale, le kirundi (rundi), est parlée par 9 millions de personnes. La langue du kirundi est assez simple : du latin, de gauche à droite. Nous avons proposé de localiser le produit russe en Kirundi et conclu un contrat pour 18 000 licences de MoyOffice au lieu de 1 000".

En février 2022, Kaspersky Lab a augmenté sa participation dans le capital de New Cloud Technologies de 47% à 61,05% par le biais d'un rachat d'actions auprès des actionnaires privés de la société.
Autre actualité populaire